Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
En chemin pour le calme

En chemin pour le calme

Sophrologie, relaxation et coaching en cabinet et ligne @

Quand le corps s'en mêle

"J'en ai plein le dos", "j'ai le coeur lourd", "je me creuse la tête", "je ne digère pas ça", "j'en ai gros sur l'estomac"...

 

Sont autant d'expressions qui démontrent l'influence de notre mental sur les parties du corps que nous citons, et pour cause, la plupart des troubles que nous subissons aujourd'hui sont de l'ordre psychosomatique, c'est à dire que ce que nous ressentons physiquement est en relation avec notre vie psychique consciente et/ou inconsciente.

 

Ce qui peut provoquer diverses maux (migraines, troubles digestifs, tensions musculaires....)  et des maladies dites "fonctionnelles" qui indique que tout est normal organiquement mais où tous les symptômes, les douleurs laissent supposer une maladie réelle.

 

Les maladies dites « psychosomatique » seraient donc reliées au stress.

 

Exemple, pour les migraines on peut supposer qu'à trop ruminer mentalement, le cerveau symbole du mental signale l’alerte en déclanchant la douleur.

Nous pouvons y retrouver l’asthme, les maladies pulmonaires, les troubles de la digestion, les douleurs musculaires, les maux de dos, les problèmes d’ordres sexuels, les problèmes cutanés, etc.

 

Pour le côté technique :

 

L’exposition au stress déclenche une biochimie complexe à l’intérieur du corps. Sous l’effet d’une tension extrême, prolongée, ou persistante, l’organisme réagie en libérant des substances et entraîne sa mobilisation pour maintenir l’énergie.

La stimulation se poursuit, les glandes surrénales fabriquent à leur tour des substances chimiques ayants des effets anti-inflammatoires dans le but de régénérer les tissus.

Sous ces décharges combinées, l’organisme, et en particulier le système nerveux sympathique, provoquent des modifications physiques spectaculaires.

Le processus du système sympathique est responsable en réaction à la stimulation stressant de cet état de fait.

 

La tension mentale agit donc sur le physique.

 

C’est à ce moment que nous entrons dans le phénomène psychosomatique.

 

Les maladies psychosomatiques sont donc des maladies ayant pour origine un ou plusieurs stress non évacués dans le psychisme.

 

cri.jpg

 

C’est un cri de détresse, un appel au secours de ce psychisme qui va se manifester sur un point faible de l’organisme. Ce point peut être une faiblesse connue du corps et sera le plus souvent en liaison avec le stress dont le psychisme cherchera à se débarrasser.

 

 

Je me détends!

 

La relaxation peut se révéler d’une aide considérable sur nos troubles psychosomatiques en établissant un lien entre notre corps et notre esprit. 

 

L’utilisation d’une imagerie mentale adaptée aux douleurs ressenties peut suffire à éliminer purement et simplement ces troubles nerveux et agir sur les états émotionnels conscients et/ou inconscients qui perturbent le fonctionnement normal et traditionnel du corps humain.

 

 

LACHONS PRISE!!!!

 

En se détendant, en lâchant prise physiquement, mentalement.

 

Dans ce lâcher prise, évacuer quelques souvenirs ou ressentis désagréables qui peuvent encore agir sur notre mode de pensée, notre réflexion et notre comportement, va permettre une communication entre le corps et l’esprit.

 

Et donc un fonctionnement harmonieux... de notre corps et de notre esprit.

 

 yin-yang.jpg

 

 

 

Un bilan physique doit être fait lors d'apparition de symptômes, de troubles ou de maux, par votre médecin habituelle afin de s'assurer d'une éventuelle maladie organique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article